© guliver design 2019

Oeuvres choisies - Musée Dobrée

Exposition temporaire au sous-sol du musée en attendant sa réouverture

La collection vue sous un autre angle

Fondé à Nantes en 1896, le musée DOBRÉE présente au public une très riche collection d'archéologie, d'histoire, de beaux arts, d'arts décoratifs et graphiques, de numismatique et d'armes. Le musée est aujourd'hui fermé dans l'attente de sa restauration.

 

Le concours porte sur la conception-réalisation d'une exposition temporaire de préfiguration, installée sur le site, en attendant la réouverture du nouveau musée, prévue dans 3 à 5 ans.


LES CONDITIONS D'EXPOSITION
Le sous-sol du bâtiment Voltaire est bas de plafond, avec des espaces qui s’apparentent à des couloirs techniques : sol en béton désactivé, mur en crépi gratté et dalles de double plafond… Il exprime naturellement un « espace entre parenthèses ». L'équipe GULIVER + MESH + METALOBIL propose d'utiliser ces contraintes pour exposer «autrement» les collections du musée DOBRÉE.


UNE SCÉNOGRAPHIE FONCTIONNELLE

Le concept d’exposition proposé affirme le caractère manifeste d’une exposition en transit, par un mobilier de stockage-exposition, d’aspect contemporain. Tout ce qui peut exprimer l'idée d'entrer dans des réserves visitables est mis en oeuvre : meubles à tiroirs, caisses, boîtes de transport,...

 

La présentation sous forme de départements s'incarne par des typologies de mobiliers très marquées et crée les conditions optimales pour présenter le maximum de pièces dans un système qui favorise la rotation du contenu.

 

Cette manière inattendue de découvrir la collection revendique l’intérêt pour le musée et ses collections, en le faisant comprendre de l’intérieur.
Cette forme est propice à une « autre visite », celle où l’on parle de ce qui se passe de l’autre coté du mur du musée : avant, pendant et après le temps d’exposition. Le caractère scientifique, les ressources humaines, tout ce qui entoure la présentation des collections au public est mis en valeur.
Les collections sont découvertes à l’endroit, mais aussi à l’envers, depuis la technique jusqu’à la médiation au public. Le personnel du musée et toute la technique qui entoure la présentation au public est valorisée et expliquée : conservation, restauration, transport…

Ce mode d’exposition met à contribution le personnel du musée, impliqué directement ou indirectement dans la médiation.


Il arrive parfois que le visiteur doive ouvrir un tiroir, un classeur, feuilleter un press-book sur tablette, pour accéder aux éléments de médiation, mais comme dans toutes les réserves, les informations à caractère technique et scientifique sont transmises sous forme d’étiquettes. Ici de très grand format, elles semblent elles aussi stockées et manipulables par les médiateurs ou le public.

 

UNE TRANCHE DE MUSÉE
Ce principe de mise en situation se poursuit à travers les salles pour arriver à l’archéologie nationale.
Au détour d’un couloir, la visite s’ouvre dans un espace dilaté, plus haut de plafond. Celui-ci s’exprime alors comme une tranche d’espace prélevée d’une salle de musée. Elle semble avoir été découpée pour être présentée ici au public comme un échantillon du musée. Une relation à la collection sous la forme d’un écrin muséographique et d’une mise en majesté du coeur d’Anne de Bretagne.
Dans cette galerie tout en longueur, la scénographie d’exposition reprend ses droits, entre la baie vitrée recouverte d’une image graphique translucide et les vitrines, incluses dans un grand linéaire.

 

 

Concours 2014
Maître d’ouvrage : Le Musée Dobrée - Nantes (44)
Equipe
GULIVER: Conception et Maîtrise d'œuvre des aménagements muséographiques
MESH : graphisme (Nathalie Fonteneau)
MÉTALOBIL : réalisation des aménagements
Budget global de réalisation : 150 000 euros
Surface : 600 m2