© guliver design 2019

MYSTERRA - 2018 / Montendre (17)

Le parc des labyrinthes

Entrer dans l'univers du jeu en pleine nature

Au bord du lac Baron-Desqueyroux à Montendre, à la frontière de la Charente-Maritime et de la Gironde, dans un espace naturel constitué d’une forêt de 11hectares, nous proposons aux visiteurs de vivre des histoires et des situations de jeux au sein de l’espace naturellement labyrinthique qu’est une pinède plantée.

 

Le visiteur est accueilli dans la Maison du Parc conçue par Philippe MADEC, architecte mandataire de notre groupement. Puis il s’élance dans la forêt...

 

L’expérience combine le déplacement physique et la quête numérique. A la fois géocaching, jeu de plate forme en grandeur réelle, mini-course d’orientation, haltes numériques autour d’énigmes, sans oublier les contenus environnementaux et naturalistes, la journée à Montendre offrira une diversité de points forts à des familles ou des groupes d’amis en quête de divertissement.

 

Le parc est conçu en limitant les infrastructures et l’impact sur le milieu grâce aux outils numériques portés par les visiteurs.

 

Nous créons une forme d’éco-parc numérique propice à des activités ludiques. Cette manière douce d’aborder l’environnement permet de renouveler rapidement les activés imaginées dans 7 ”labyrinthes” faiblement balisés et de proposer aux visiteurs de s’approprier pour un temps l’espace avec des scénarios préalablement élaborés depuis le site internet.

Les nouvelles technologies ne sont pas excluantes : elles sont accessibles, accompagnantes, facilitantes. Elles créent du lien entre les membres d’un groupe ou d’une famille, elles participent pleinement à l’expérience du parc.

 

Pour limiter les coûts de gestion, le dispositif fonctionne avec une flotte très réduite d’outils numériques et s’appuie principalement sur les outils personnels des visiteurs (smartphones et tablettes sous IS ou Androïd).

 

Un espace aménagé permet de télécharger l’application du parc et de recharger son smartphone via des stations d’auto-charge par motricité. L’application hébergée en ligne aura pu être téléchargée initialement pour personnaliser son parcours.

 

La préparation initiale à partir du site internet de parc permet aux visiteurs munis de leur appareils mobiles d’être immédiatement en action en arrivant dans le parc.

 

Pas de câblage ni de connexion wifi longue portée pour réduire le coût du déploiement et l’impact sur la faune et la flore  mais un fonctionnement  avec des petites balises en bluetooth sur batterie faible consommation (supérieure à 1 an).

 

Les jeux mèlent des interactions physiques simples à un raffinement numérique attractif: cadrer un OVNI (et le bon, si possible !), fabriquer une couleur en faisant tourner une toupie à taches, acquérir cette couleur en la photographiant avec son smartphone et poursuivre sa quête grâce à cette donnée variable..., photographier le centre de la terre au fond d’un tube, faire tourner les roues du destin, se perdre dans un vrai labyrinthe... un engagement réel pour les petits, du second degré pour les plus grands... et du déplacement physique pour tous...

 

Et avec tout cela... on bouge dans un environnement naturel !!!

  • Création d’un concept inédit de Parc paysager // numérique sur le thème des Labyrinthes.

  • Mission Guliver: Conception et Maîtrise d’oeuvre des aménagements

  • scénographiques du Parc et du Centre d’Interprétation.

  • Equipe : Atelier Philippe MADEC (architecte mandataire),

  • Bertrand PAULET (paysage), GULIVER (scénographie), Anamnésia (Multimédia), Tribu (DD), Ygrec (BE)

  • Budget : 3 379 000 euros HT.